Les liens dynastiques entre Byzance et l'étranger  à l'époque des Comnènes et des Paléologues
EAN13
9782701806334
ISBN
978-2-7018-0633-4
Éditeur
De Boccard
Date de publication
Collection
DE L'ARCHEOLOGI
Nombre de pages
699
Poids
1300 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Les liens dynastiques entre Byzance et l'étranger à l'époque des Comnènes et des Paléologues

De

De Boccard

De L'Archeologi

Offres

Au Xe siècle Byzance entame une politique innovante d’ouverture aux alliances extérieures, entraînant le syncrétisme des familles. Pour étudier cette évolution capitale, il ne pouvait être question que d’analyses d’exempla en diversifiant les circonstances, les époques et les sources mises à contribution. L’enquête s’ouvre à travers le prisme de l’intégration par le mariage. La question controversée des princesses géorgiennes mariées à Byzance sous les Comnènes permet d’observer la façon dont un même évènement est traité de façon différente par les sources locales ou byzantines au point d’avoir pu sembler contradictoire quand on les confronte. Un autre aspect de l’arrivée d’étrangers à Byzance est celui de l’installation durable de chefs militaires en terre impériale. Les Pétraliphas, famille d’origine normande et, le cas plus tardif des Syrgianès, issus d’un chef couman au nom évocateur de Gengis Khan, illustrent l’intégration rapide de familles étrangères au sein de l’aristocratie, jusqu’au sein de la dynastie impériale. Autre face de la mobilité des élites : les Byzantins qui quittaient leur patrie, et plus précisément les princesses byzantines mariées dans d’autres pays. Les auteurs byzantins restent assez discrets sur ces unions exogames, tandis que les historiens des pays d’adoption sont plus diserts. La confrontation de sources disparates, allant du poème courtois à la légende épique sans omettre des textes de la pratique et, bien entendu, les sceaux, permet de cerner la carrière de ces acteurs essentiels de la politique byzantine.
S'identifier pour envoyer des commentaires.