Canicule, Prix des lecteurs Polar 2018

Canicule, Prix des lecteurs Polar 2018

Jane Harper

Le Livre de Poche

  • 13 juillet 2020

    Vingt ans qu'Aaron Falk n'a pas mis les pieds à Kiewarra. Depuis qu'avec son père il a quitté la ville, poursuivi par la vindicte du père d'Ellie. Il avait seize alors et il était soupçonné du meurtre de son amie. De l'eau a coulé sous les ponts et Aaron est désormais policier à Melbourne, spécialiste des affaires financières. Un drame l'a fait fuir, un drame le fait revenir. Luke, son ami d'enfance, presque un frère, vient de tuer sa femme et son fils avant de se suicider, ne laissant derrière lui que sa petite Charlotte, âgée de treize mois. Sans le mot du père de Luke, - ''Luke a menti. Tu as menti. Sois présent aux funérailles'' - il se serait épargné ce retour vu d'un mauvais œil par les gens du coin qui n'ont rien oublié du passé qu'il a voulu enterrer. Mais le mot l'a intrigué. Ce terrible drame familial pourrait-il être lié à la mort d'Ellie ? En tout cas, la mère de Luke ne croit pas un instant à la thèse du double meurtre et du suicide, aussi demande-t-elle à Aaron de mener l'enquête.

    Ambiance oppressante, étouffante, caniculaire pour ce polar qui nous emmène en Australie, aux confins de l'Outback. Une bourgade agricole, deux drames à vingt ans d'intervalles et un flic confronté à l'hostilité d'une population d'autant plus nerveuse qu'elle n'a pas vu une goutte de pluie depuis des mois.
    Canicule est un polar classique avec une structure classique qui va du mystère jusqu'à sa résolution. Et pourtant, c'est aussi un roman envoûtant, un page-turner qu'on ne peut lâcher une minute, un roman d'ambiance qui nous plonge au cœur d'un bled paumé australien. Les difficultés de cette communauté perdue au bout du monde, son isolement, sa pauvreté, son combat contre une nature hostile, tout cela est parfaitement bien décrit et on se met dans la peau de ces gens bourrus qui scrutent le ciel avec, au ventre, la peur de tout perdre. Certains restent chaleureux, cordiaux, solidaires, d'autres lèchent leurs plaies et grognent. Perdu entre passé et présent, intrus parmi les siens, Aaron Flack est l'autre atout du roman. Un flic comme il y en a tant, abîmé par la vie, empêtré dans ses souvenirs, qui sans se l'avouer revient aussi dans sa ville pour tenter de faire la paix avec son passé. Accusé, calomnié, il va chercher la vérité malgré les menaces et les coups.
    Rondement mené et addictif, ce polar est un vrai coup de cœur.


  • 8 août 2018

    Australie, enquête

    J’avais prévu de lire ce roman en hiver, histoire de me réchauffer. Finalement, je le lis en plein été, pour relativiser le temps chaud et sec que nous avons.
    Ce roman offre un vrai dépaysement : l’Australie profonde et une petite communauté de fermiers qui n’oublie rien ; la mort d’une jeune fille 20 ans auparavant : suicide ou meurtre ?
    Un enquêteur qui revient dans ce petit bourg qui l’a vu grandir, mais dont son père et lui ont été chassés.
    Une famille décimée, œuvre d’un père désespéré par la sécheresse, ou meurtre ?
    Une double intrigue passionnante sans temps mort, oscillant entre passé et présent.
    Un roman dévoré malgré la chaleur, ou à cause d’elle, justement.
    Nulle doute sur le fait que je lirai son prochain roman.
    L’image que je retiendrai :
    Celle du bébé Caroline pleurant seule dans son berceau.

    https://alexmotamots.fr/canicule-jane-harper/


  • par (Libraire)
    24 juillet 2018

    Une belle découverte !

    Aaron Falk est agent fédéral à Melbourne. Lorsqu'il apprend la mort de son ami d'enfance, Luke Hadler, le voilà contraint de revenir sur les lieux de son passé, à Kiewarra, petite communauté rurale au sud-est de l'Australie.
    Le retour d'Aaron à Kiewarra ravive des souvenirs douloureux qu'il espérait ne jamais voir remonter à la surface, d'autant plus qu'il ne semble pas le bienvenu dans cette bourgade qu'il avait quittée précipitamment il y a plus de vingt ans.
    Et pourtant, l'agent fédéral décide de prendre quelques jours de congés afin de faire la lumière sur le décès de son ancien ami. Aaron espère trouver la réponse à certaines questions qui tournent en boucle dans son esprit d'enquêteur : notamment, pourquoi Luke Hadler a t-il entraîné sa femme et son fils aîné dans ce drame, tout en laissant la vie sauve à leur bébé ? Que s'est-il vraiment passé lorsque Luke et Aaron étaient adolescents, amenant ce dernier et son père à quitter Kiewarra en abandonnant presque tout derrière eux ?
    "Canicule", avec ses personnages affinés, ses décors à la fois réalistes et grandioses, est une très belle découverte. La lenteur étudiée du roman conduit le lecteur vers un dénouement totalement maîtrisé. Une nouvelle aventure très différente attend l'attachant Aaron Falk dans "Sauvage", paru en avril 2018 aux éditions Calmann-Lévy. A ne pas manquer !