La librairie vous accueille le lundi de 14h à 19h et du mardi au samedi de 9h30 à 19h.
3 rue de la Paix 53000 Laval - 02 43 53 04 00 - librairiemlire@gmail.com

 

Librairie coiffard

Conseillé par (Libraire)
3 mai 2024

Conseillé par Coralie

"Elle m'a appelé au milieu de la soirée. Elle pleurait."
Le roman commence par cette phrase : la mère d’Édouard au téléphone, en pleurs et les insultes qui pleuvent en arrière plan.
Elle raconte à son fils que l'homme qu'elle a rencontré après avoir quitté son père est aussi violent, alcoolique et dangereux que le précédent.
C'est ainsi que débute la fuite de Monique. Édouard étant à l'étranger, elle va s'installer quelques temps dans son appartement pour s'échapper de l'emprise de cet homme et tenter de recommencer, une nouvelle fois. Elle va découvrir pour la première fois la vie solitaire, les choix du quotidien, les instants de silence.

Au-delà de la fuite et du courage de cette femme, Édouard Louis raconte le lien qui l'unit à sa mère. Blessée lors de la parution de son premier roman, il envisager cette situation comme une réparation, une façon de montrer l'amour qu'il porte à cette femme.
Dans ce texte court et sensible, l'auteur interroge aussi la possibilité de partir lorsque l'on n'a pas d'argent, la capacité à s'enfuir, à jouir de l'autonomie quand on n'en a pas les moyens.
Ce roman est intense et riche : on y parle d'argent, de fraternité, d'électroménager et même des Sims.
Édouard Louis nous détaille les interrogations, les décisions nouvelles à prendre, il se livre et livre sa mère à la fois, dans une pudeur tendre.
"Monique s'évade" est un roman-hommage, une déclaration d'amour au courage, un questionnement sur ce que subissent les femmes violentées.

Bruit du monde

21,00
Conseillé par (Libraire)
2 mai 2024

Conseillé par Joséphine

Après des jours en mer, le Gren, voilier de commerce norvégien, débarque "dans ce chapelet d'îles perdues qui, dit-on, manque de tout sauf de vent, de pluie et de moutons."
Pour Grigori, l'escale sur cette petite île est une aubaine lui qui cherche à fuir Thomassen, camarade du Gren, qui le traque pour se venger d'un pari malheureux.
Grigori trouve refuge chez un couple d'enseignants. Chez Jon Halle, les livres sont partout. La durée exceptionnelle de l'escale va imposer à Grigori de faire l'étrange expérience du rythme insulaire.
Entre marins et habitants règne une méfiance pudique qui se dissout brutalement lors de cette surprenante tradition qu'est Le Grind, sanglante chasse à la baleine.
Marion Lejeune dont "L'escale" est le premier livre, nous offre un roman d'atmosphère à la narration précise, sensible dans un monde sauvage et âpre.

Conseillé par (Libraire)
19 avril 2024

Conseillé par Coralie

Véronique Ovaldé s'attache avec "À nos vies imparfaites" à nous raconter ces petites vies, souvent insignifiantes mais toujours bouleversantes. Ce recueil de nouvelles est une ode à ces personnages profondément humains.

Le recueil démarre par une nouvelle intitulé "Les désarrois d'Auguste Baraka", l'histoire d'un presque trentenaire particulièrement attachant puisqu'il s'avère que ce jeune homme n'a vraiment pas de chance ; il s'est même inscrit à un groupe de discussion, les MA - Malchanceux anonymes. Seulement, au milieu de toutes ces histoires de mauvaises fortunes, Auguste s'est senti un peu trop optimiste. Il faut dire que malgré tout ce qui peut lui arriver, Auguste arrive à voir le positif et ce qu'il considère comme ses petits bonheurs du quotidien. Il quitte donc le groupe et se lance en quête d'un appartement calme pour lancer enfin son studio d'enregistrement et ainsi s'adonner à sa passion de toujours : les sons. C'est à cette occasion qu'il va rencontrer Eva Coppa, agente immobilière au manteau jaune bouton d'or.
Ce recueil se compose de huit nouvelles au total. Dans chacune d'entre elles, l'occasion est donnée d'aller explorer un personnage déjà rencontré précédemment ; Véronique Ovaldé nous donne à voir ici une myriade de personnages véritablement attachants. Du vieil excentrique qui rêve de posséder un dodo empaillé à la jeune fille qui s'essaie à la cuisine tout en essayant de contenir la colère adolescente qui l'envahit, en passant par sa mère aimante mais dépassée ou encore une jeune veuve éplorée mais un peu magicienne, chacun et chacune nous emporte avec lui et réussit à nous rendre attentif et attaché à son histoire.

Véronique Ovaldé écrit dans "À Nos vies imparfaites" ces petites tranches du quotidien, ces êtres qui pourraient être nos voisins, nos amis ou nous-même, des personnages loin de la perfection mais qui s'acharnent à trouver dans les défauts de toutes et tous des signes de beauté. Ce recueil est une tendre lecture.

Article rédigé par Coralie Sécher pour la revue Page des libraires

Héloïse d'Ormesson

Conseillé par (Libraire)
18 avril 2024

Conseillé par Stéphanie

Aux côtés de Lin Hei'er, née à Tianjin en Chine dans les années 1870, le lecteur embarque dans une grande aventure à la fois romanesque et historique. Tandis que le pouvoir impérial des Qing entre dans la tourmente, la Chine est malmenée par les révoltes populaires et les menaces d'invasions étrangères. Dans ce contexte tumultueux, Lin Hei'er, tour à tour fille de batelier, acrobate, prostituée et guérisseuse, va devoir trouver sa place. Hélène Jacobé s'inspire de la vie d'une femme ayant vraiment vécu tous ces événements et toutes ces vies. Au tournant d'un nouveau siècle, la Chine se débat entre tradition et modernité et l'autrice nous plonge dans cette société complexe avec facilité grâce à ce personnage féminin attachant qui tente avec toute son énergie et sa volonté de rester humaine face aux violences qui l'entourent. C'est toujours un plaisir de lire un roman historique éclairant et habité par un grand souffle romanesque.

Arièle Butaux

Sabine Wespieser Éditeur

17,00
Conseillé par (Libraire)
18 avril 2024

Conseillé par Stéphanie et Rémy

Elle s'appelle Aurore, c'est encore une enfant, elle rit, elle est gaie, elle invente des histoires. Il s'appelle Lucas, immobile, il attend. Lucas ne parle pas, Lucas ne mange pas tout seul. Il regarde Aurore, sa petite sœur. Ces deux-là s'adorent. Lucas attend d'avoir quinze ans et le temps s'étire. Pourtant cela vaut la peine de patienter car les parents ont dit à Aurore, qui le lui a répété, qu'à quinze ans, il serait guéri. Mais c'est un mensonge de la part d'adultes voulant protéger des enfants, un mensonge qui transformera le chagrin en cratère lorsque la trahison deviendra brutalement évidente.
'Le cratère' est une histoire d'amour immense, un texte d'une simplicité magistrale, d'une pudeur et d'une justesse qui viennent traverser le lecteur. Ce sont des mots tout en retenue pour donner voix au silence, pour donner corps à l'effacé, pour que la vie continue.