Je ne sais si nous avons dit d'impérissables choses, Une anthologie des «Cahiers de la Petite Dame»
EAN13
9782070307517
ISBN
978-2-07-030751-7
Éditeur
Folio
Date de publication
Collection
Folio (4425)
Nombre de pages
720
Dimensions
17 x 10 x 3 cm
Poids
350 g
Langue
français
Code dewey
848.91
Fiches UNIMARC
S'identifier

Je ne sais si nous avons dit d'impérissables choses

Une anthologie des «Cahiers de la Petite Dame»

De

Autres contributions de

Folio

Folio

Offres

«J'ai entrepris ces notations avec l'idée qu'elles serviraient de source, d'éléments, de témoignages à ceux qui voudront un jour écrire l'histoire véritable d'André Gide. Prises sur le vif, ainsi enchâssées dans le quotidien, ces relations me semblèrent présenter en elles-mêmes, par leur seule vérité, un intérêt suffisant.» De 1918 à 1951, Maria Van Rysselberghe va tenir ses Cahiers et y appréhender la vie d'un des écrivains majeurs de la première moitié du XXᵉ siècle. Son seul but étant de restituer sans parti pris, avec un réel souci de véracité, des souvenirs vivants et précis. Elle y relate l'émerveillement, le côté intense de Gide, son enthousiasme, ses contradictions, sans s'y laisser piéger. Les Cahiers, qui totalisent plus de 3 000 pages, sont ici «décantés». Ce volume propose une approche thématique et chronologique de la vie d'André Gide. L'évocation du travail de l'écrivain, les souvenirs de l'entourage, le regard porté sur l'histoire, les portraits, maximes et réflexions constituent un vivant témoignage, une sorte de dialogue infini, fidèle au précepte du jeune Gide : Vivre, c'est créer.
Ce volume propose une approche thématique et chronologique de la vie d'André Gide. L'évocation du travail de l'écrivain, les souvenirs de l'entourage, le regard porté sur l'histoire, les portraits, maximes et réflexions constituent un vivant témoignage, une sorte de dialogue infini, fidèle au précepte du jeune Gide : Vivre, c'est créer.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Peter Schnyder