Sergio le Sicilien
Éditeur
Atramenta
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Sergio le Sicilien

Atramenta

Offres

  • AideEAN13 : 9789523407329
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    4.99
Ce roman est l'histoire de Sergio, mon copain d'enfance, venu comme moi
s'enraciner en France parce que certains événements en avaient voulu ainsi.
Malgré l'amour de sa famille et l'amitié de notre petite bande, il n'a jamais
su conduire sa vie comme il l'aurait pu. Il avait presque tout pour réussir,
ce petit presque lui a cruellement manqué. Sa vie s'est terminée un jour sur
les trottoirs lyonnais.
J'ai voulu écrire ce livre à la première personne, parce que l'hommage rendu à
Serge n'aurait pas eu, sinon, la même charge affective.
En composant ces pages, je me suis mis dans la peau du personnage, comme un
acteur dans un film ou dans une pièce de théâtre. Dans ce récit je suis
Sergio, Sergio le Sicilien.
Bien entendu cet ouvrage est un roman, les personnages sont tous fictifs.
Toute ressemblance avec des personnages existants ou ayant existé ne serait
que pure coïncidence. À moins que certains pans de ma vie et de mon vécu ne se
soient glissés dans ce récit.
Et que, finalement, certains des personnages décrits dans cet ouvrage ont
peut-être existé. Ont sans doute existé. Comme Sylvie, ma fille, ma chérie, et
sa trop courte histoire, comme Colette et Monique, mes premiers amours,
Colette décédée prématurément de maladie il y a quelques années, avant que je
ne retrouve sa trace, Monique qui a mis fin à ses jours du haut des Galeries
Lafayette à Lyon. Colette et Monique c'est du vécu. Depuis j'ai retrouvé les
deux enfants de Monique, Natacha et son frère, la maman de Colette et Monique,
le mari de Colette, Jacques Morel, que j'ai retrouvé à Lyon et que je revois
souvent. Nous avons d'ailleurs effectué un pèlerinage avec Jacques et les
enfants de Monique dans cette fameuse rue du Plat à Lyon. J'ai regretté à ce
moment-là l'absence de Colette. Du vécu comme cette bande de franco-siciliens
avec J.Claude Prat, dit Kiki, J.Claude Faivre, Marcel Treffort, Daniel Romans,
décédé prématurément, Marie-Madeleine Merlin, ma conscrite, Michélino,
Michou…. Ma bande de copains. Je relate aussi la période avec mon ex épouse,
Chantal, Pascale dans cet ouvrage, une mauvaise expérience, un mauvais
souvenir.
Oui, cet ouvrage est un mélange de fiction et de vécu. C'est bien une histoire
sur un copain disparu, un copain décédé dans la solitude, que je voulais
raconter… Mais au fil des lignes mon vécu est venu s'intégrer dans cet
ouvrage. Pourquoi ? J'en avais sans doute besoin car depuis le décès de
Sylvie, ma fille, je ne vis pas bien, je n'ai pas encore fait mon deuil. Suis-
je soulagé ? Non. Le décès d'un enfant ne s'efface pas, Sylvie est toujours
près de moi, je la vois grandir, elle a 52 ans le 19 juin 2020. Mais elle
n'est plus là pour souffler les bougies...
Je vous souhaite une bonne lecture.
S'identifier pour envoyer des commentaires.