4, Oeuvres complètes
EAN13
9782491494162
ISBN
978-2-491-49416-2
Éditeur
MJW
Collection
PSYCHOPATHOLOGI
Séries
Oeuvres complètes (4)
Nombre de pages
247
Dimensions
22 x 14 x 2 cm
Poids
339 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

4 - Oeuvres complètes

De

Mjw

Psychopathologi

Offres

Autre livre dans la même série

Le rapport de la psychanalyse à la psychopathologie est examiné d'emblée et de manière plus étendue sous le rapport aux sciences, en général. Par cette méthodologie, il s'agit de savoir si, inconsciemment, se crée une fiction de la science de telle sorte que, par exemple, la biologie deviendrait une biologie imaginaire. Les contributions ici présentes constituent la base pour la conception de la psychopathologie fondamentale, que développera, quelques années plus tard, Pierre Fédida. Tout d'abord, faudrait-il se demander, selon lui, si la crise n'est pas une notion inhérente à la psychopathologie et si la chronicité constitue un véritable risque. La référence à la médecine et à la biologie est abordée sous l'aspect du dépassement théorique et des contours d'une discipline telle que la psychologie. Par exemple, la référence à la génétique interroge tout aussi bien le psychanalyste par rapport à une filiation imaginaire, que le généticien qui doit pouvoir anticiper sur ce qu'il peut communiquer à son patient. Comment ce dernier, peut-il l'entendre et de quelle façon le diagnostic sera intégré dans la vie du patient? En ce début des années 1980, l'intérêt pour le somatique s'est déplacé vers les disciplines traitant du corps et du vivant, notamment la biologie. Pierre Fédida, directeur de l'UFR à ce moment-là, a organisé un grand débat sous la direction de ses collègues (François Gantheret, Jean Laplanche, Serge Leclaire) tout en conviant ses maîtres de pensée et amis pour s'assurer de la présence de la phénoménologie dans le débat ainsi que celle de la référence à la psychiatrie : Henri Maldiney, Jean Guyotat, Jacques Schotte … Comme il s'agit d'un moment important dans l'histoire de l'UFR « Sciences Humaines Cliniques » (Univ. Paris 7), le débat a été reproduit dans son intégralité ainsi que l'intervention de P. Fédida à la soutenance de la Thèse d'État de Maud Mannoni, dans ce lieu, pour discuter de la cohabitation entre psychose, institution et psychanalyse.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Pierre Fédida