A l'approche des fêtes de fin d'année, les difficultés d'approvisionnement en papier peuvent allonger nos délais de livraison jusqu'à 3 semaines pour les livres sur commande (points orange). Nous vous conseillons d'anticiper vos achats et de privilégier des ouvrages en stock (points verts).

On ne naît pas soumise, on le devient
EAN13
9782081439412
ISBN
978-2-08-143941-2
Éditeur
Flammarion
Date de publication
Collection
Climats
Nombre de pages
272
Dimensions
21 x 13,7 x 1,9 cm
Poids
276 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

On ne naît pas soumise, on le devient

De

Flammarion

Climats

Offres

Autre version disponible

Même les femmes les plus indépendantes et les plus féministes se surprennent à aimer le regard conquérant des hommes sur elles, à désirer être un objet soumis dans les bras de leur partenaire, ou à préférer des tâches ménagères - les petits plaisirs du linge bien plié, du petit-déjeuner joliment préparé pour la famille - à des activités censément plus épanouissantes. Ces désirs, ces plaisirs sont-ils incompatibles avec leur indépendance ? Est-ce trahir les siècles de féminisme qui les ont précédées ? Peut-on attendre que les hommes fassent le « premier pas » et revendiquer l'égalité des sexes ?

Les récents scandales sexuels qui ont agité le monde entier ont jeté une lumière crue sur ces ambivalences et sur l'envers de la domination masculine : le consentement des femmes à leur propre soumission.

Tabou philosophique et point aveugle du féminisme, la soumission des femmes n'est jamais analysée en détail, dans la complexité des existences vécues.

Sur les pas de Simone de Beauvoir, Manon Garcia s'y attelle avec force, parce que comprendre pourquoi les femmes se soumettent est le préalable nécessaire à toute émancipation.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Le mouvement #MeToo a érigé le consentement en notion de premier plan. Doit-on pour autant considérer ce concept comme le sésame absolu de l’égalité entre les femmes et les hommes ? C’est ce que nous allons essayer de comprendre dans cet épisode.
Pour nous guider dans cette réflexion, nous recevons la philosophe Manon Garcia, dont le deuxième essai La Conversation des sexes vient de paraître chez Flammarion.
Nous ferons ensuite la connaissance de la Brestoise Marine Bruneau. Elle a créé un cabinet de conseil et de formation autour des questions d’égalité, Égaluce, dont elle nous parlera plus en détails.
Et nous terminerons cet épisode avec la bibliographie de notre libraire Catherine.

Bibliographie :
- La Conversation des sexes de Manon Garcia (éd. Flammarion)
- On ne naît pas soumise, on le devient, de Manon Garcia (éd. Flammarion)
- Julian est une sirène, de Jessica Love (éd. Pastel)
- Le Bleu est une couleur chaude, de Julie Maroh (éd. Glénat)
- La Mère d'Eva, de Sylvia Ferreri (éd. Pocket)
- N'essuie jamais de larmes sans gants, de Jonas Gardell (éd. Gaïa)
- Les Corps abstinents, d'Emmanuelle Richard (éd. Flammarion)
- Le Cœur sur la table, de Victoire Tuaillon (éd. Binge Audio)
- La Fille qu'on appelle, de Tanguy Viel (éd. de Minuit)