La librairie vous accueille le lundi de 14h à 19h et du mardi au samedi de 9h30 à 19h.
3 rue de la Paix 53000 Laval - 02 43 53 04 00 - librairiemlire@gmail.com

 

Portraits, Faux-la-montagne
EAN13
9782919272082
ISBN
978-2-919272-08-2
Éditeur
REPAS
Date de publication
Nombre de pages
191
Dimensions
2,7 x 2 x 1,5 cm
Poids
738 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Portraits

Faux-la-montagne

Illustrations de

Repas

Offres

Quand Edmond Baudoin dessine les habitants d'un village limousin... Et quand ces habitants lui racontent leur village. Le village Faux-la-Montagne est situé au sud du département de la Creuse, au centre du Limousin (intégré désormais au sein de la Nouvelle Aquitaine), sur une Montagne limousine qu'on appelle aussi, ici, le Plateau de Millevaches. Nous sommes en pleine campagne, dans un paysage de moyenne montagne, de lacs et de forêts qui n'ont, les premiers comme les secondes, pas plus de cent ans d'âge. L'altitude oscille entre 525 et 821 mètres, point culminant de la commune, à La Sagne, au bois de Bessat, au-dessus du village de Loudoueineix. Avec une superficie de 4 800 hectares (48 km²) et une population de quatre cents neuf habitants, Faux fait partie de ces communes rurales les moins denses de France : 8 habitants au km². Pour vous donner une idée : si Paris avait la densité de Faux-la-Montagne la capitale n'aurait que huit cents quarante habitants tandis que si Faux avait la densité de Paris, y habiteraient plus d'un million de personnes ! Nous sommes ici dans ce qu'un très sérieux sénateur, auteur d'un rapport sur le sujet, a nommé en 2014 « l'hyper-ruralité ». Ce qu'en des temps où les mots étaient moins précautionneux on appelait le rural profond. Une semaine de résidence L'idée est née de réaliser un portrait du village qui ne soit pas collectif, mais pointilliste. Laetitia Carton, qui vit à Faux depuis huit ans et est depuis 2014 conseillère municipale, demande à son ami Edmond Baudoin de venir dessiner les gens de Faux. Soixante-et-un d'entre eux (15 % de la population) ont accepté de se prêter à la pose. Mais Baudoin, lorsqu'il crayonne, n'aime guère le silence. Il veut connaître celui qu'il croque. Il lui pose des questions, l'interroge sur sa vie, sur le village et son avenir. Le modèle parle. Laetitia enregistre. Toute une équipe bénévole transcrira les enregistrements et on exposera l'ensemble, les dessins et les textes, dans la salle de la mai
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Edmond Baudoin