La librairie vous accueille le lundi de 14h à 19h et du mardi au samedi de 9h30 à 19h.
3 rue de la Paix 53000 Laval - 02 43 53 04 00 - librairiemlire@gmail.com

 

Union européenne : l'illusion géopolitique ?, Israël-Palestine : trente ans après Oslo
EAN13
9791037306234
Éditeur
Institut Français des Relations Internationales (IFRI)
Date de publication
Collection
Politique étrangère
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Union européenne : l'illusion géopolitique ?

Israël-Palestine : trente ans après Oslo

Institut Français des Relations Internationales (IFRI)

Politique étrangère

Livre numérique

  • Aide EAN13 : 9791037306234
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    17.99

Autre version disponible

L’Union européenne tient bon face à la guerre d’Ukraine – peut-être mieux que
prévu... Mais quels effets cette dernière aura-t-elle à long terme sur les
institutions, les politiques européennes ? Il faudra modifier les institutions
pour faire face aux élargissements qui s’annoncent. L’Union a certes progressé
dans la direction de politiques industrielles et technologiques communes. Mais
cette dynamique emporte-t-elle une conception d’autonomie stratégique incluant
le diplomatique et le stratégique ? L’Union européenne, sans conteste au coeur
des recompositions à venir du continent, n’a que peu d’assurance sur les
formes de son propre avenir.

Au-delà de l’actualité ukrainienne, la question des migrations reflète les
différences, les divergences des positions européennes. Fermer les frontières,
renvoyer les irréguliers, exporter la gestion des entrées sur le territoire
européen : ces solutions font-elles consensus, et surtout aident-elles à
régler le problème ?

Trente ans après Oslo, comment expliquer l’impasse dans laquelle s’est
retrouvé le processus de paix ? Les lectures israélienne et palestinienne de
ces décennies restent totalement opposées : on invoque d’un côté l’incapacité
des Palestiniens à récuser le terrorisme et à se gouverner eux-mêmes ; de
l’autre le refus d’Israël de dépasser les concessions d’Oslo au profit d’une
négociation sur le « statut final ». À partir de ces lectures
irréconciliables, les glissements actuels, vers l’extrémisme israélien ou vers
une nouvelle révolte palestinienne, ne laissent que peu d’espoir d’avancée.
S'identifier pour envoyer des commentaires.