Nos corps, nos neurones, nos moi, nos vies
EAN13
9782383266815
Éditeur
Éditions les 3 colonnes
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Nos corps, nos neurones, nos moi, nos vies

Éditions les 3 colonnes

Livre numérique

  • Aide EAN13 : 9782383266815
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    9.99

Autre version disponible

Qui sommes-nous ? Notre Moi, nos pensées résident dans nos neurones du cortex
préfrontal (NCPF) en lien avec nos neurones de l’hippocampe, responsables de
notre mémoire. Connaître nos neurones paraît donc indispensable pour mieux
nous connaître, et mieux les utiliser pour diriger nos vies : « Un homme
averti en vaut deux ».

Les données des neurosciences sont donc essentielles dans ce but. Elles
permettent de confirmer de nombreuses expressions populaires car c’est avec
nos neurones que nous pouvons étudier nos neurones. Ainsi, les neurosciences
sont les seules sciences où la fin et les moyens sont confondus ; donc par
l’introspection, il nous est possible de vérifier les résultats
neuroscientifiques.

Ce livret n’est ni un cours, ni un roman. Il demande une attention régulière,
un effort, un petit effort qui sera de plus en plus facile... et aussi une
source de bonheur, comme dans tout effort !

Il est en quelque sorte un modèle pour apprendre à utiliser nos neurones. Mais
il est évident que chacun de nous est particulier et différent. Il n’est pas
question d’appliquer tout ce que je propose qui est en fait adapté à ma propre
individualité. Chacun doit trouver son propre chemin.

Chers lecteurs, je vous invite à lire ce livret pour prendre conscience de
l’importance de nos neurones et surtout de nos NCPF dans nos vies. J’espère
qu’il vous aidera à mieux les connaître, à mieux vous en servir et à
développer ainsi vos aptitudes au bonheur.

Mireille Cazal s’est intéressée principalement à deux sujets au cours de sa
carrière de chercheur en neurobiologie au CNRS : Les corpora cardiaca des
Arthropodes, analogues de l’hypophyse des Vertébrés ; La mort neuronale chez
l’Homme en post-mortem et la Souris en culture primaire, ce qui lui a permis
de publier, entre autres, dans Nature. Aujourd’hui retraitée, elle partage son
point de vue sur nos Moi et nos vies.
S'identifier pour envoyer des commentaires.